Retour sur l’histoire de l’aérostation

Depuis plus de deux siècles, la montgolfière fascine en entretenant le délicat paradoxe d’être à la fois « à la mode » et « en dehors de la mode ». Selon les périodes de son histoire, elle a été engin militaire, ludique, d’exposition, outils de découvertes et de records multiples. Au début du 3ème millénaire, elle reste l’un des rares véhicules à ne pas avoir subi le triste sort des autres moyens de locomotion de son âge : l’oubli. Elle a su cultiver ce passé hors du commun en associant traditions et innovations.

De tous les temps, l’homme a rêvé de voler ! Depuis la légende d’Icare (se brûlant les ailes au soleil) et Léonard de Vinci (qui dans son atelier, a dessiné ce qui va permettre, à partir du 18ème siècle, la conquête de la 3ème dimension), l’homme a toujours cherché à vaincre les cieux. On doit aux frères Montgolfier, deux papetiers d’Annonay (Ardèche), la magique invention de la montgolfière. Mais c’est au Lorrain Jean-François Pilâtre de Rozier que revient l’honneur d’avoir été le premier commandant de bord d’un aéronef. Un pilote d’essai exceptionnel !

Depuis sa naissance en 1783, la « vieille Dame de l’air » a fait du chemin. Elle a su séduire les amoureux de la nature et des paysages enchanteurs. Certains de ses adeptes l’ont également amenée sur les routes de la compétition. La montgolfière est aujourd’hui un réel sport avec ses règles et sa fédération. Elle impressionne. Elle est originale, source de rêve et d’admiration. Elle demeure un extraordinaire vecteur de communication. A la fois plaisir touristique, transport et hobby, le plus léger que l’air a trouvé sa place au sein de la vie moderne mais tout en gardant son âme d’autrefois.

Référence : Pilâtre de Rozier Organisation