Pour effectuer un vol très longue distance, il est recommandé d’utiliser un type de ballon particulier et hors du commun : une rozière. C’est un système de ballon, réinventé depuis les années 1990 par le britannique Don Cameron. Il a été ainsi dénommé en souvenir de son concepteur Pilâtre de Rozier (1785). Dans sa version moderne, il s’agit d’une double enveloppe, contenant dans la première, un gaz plus léger que l’air (hélium) et dans la seconde, de l’air chaud.

L’avantage d’une combinaison hélium/air chaud réside dans le fait que, le soir venu, au lieu de devoir jeter du lest (principe du ballon à gaz) pour ralentir la descente du ballon due au refroidissement de l’enveloppe, on utilise des brûleurs de montgolfière pour stabiliser l’altitude, en réchauffant la poche d’hélium. En définitive, un rozière vole avec le réchauffement des rayons du soleil durant la journée et maintient son altitude, grâce aux brûleurs, le soir et la nuit.

Le grand point commun entre le ballon à gaz, la montgolfière et la rozière, c’est que vous ne savez jamais quand vous allez décoller, jamais combien de temps cela va durer et encore moins, où vous allez atterrir.

Ces ballons de différents volumes sont utilisés pour les grandes courses, comme les tours du monde et les records. Ils sont d’un maniement plus compliqué que les autres ballons traditionnels.

Référence Pilâtre de Rozier Organisation