La passion de voler

La passion de voler

La passion de voler 150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 La passion de voler

C’est souvent en période de mauvais temps que l’on se pose la question de savoir pourquoi un jour on a rêvé de voler. Petit je n’avais pas le désir de devenir spationaute, je pensais plutôt aux métiers de l’écriture ou au mieux de naviguer sur les mers. Mais j’avais un arrière grand père paternel qui veillait sur moi comme un saint patron qui dès l’âge de 15 ans m’a délicatement conduit à regarder le ciel. Comme journaliste j’ai eu la chance de parcourir le monde et de pouvoir suivre des compétitions et rassemblements de montgolfières, d’avions, d’Ulm, de planeurs et d’hélicoptères. Et très souvent d’être en double commandes. Une joie intense ! Mais c’est bien la montgolfière qui dès 1979 a conquis mon cœur. Quelque 2.000 heures plus tard et de très nombreux élèves formés, j’éprouve toujours autant de plaisir à glisser dans les airs et à partager ma passion. Et finalement j’ai réussi à conjuguer avec mon désir d’écrire, en noircissant de très nombreuses pages sur l’aéronautique.


🇬🇧 The passion to fly

It is often in times of bad weather that we ask ourselves why we once dreamed of flying. As a child I didn’t have the desire to become an astronaut, I thought more about writing or, at best, sailing the seas. But I had a paternal great-grandfather who watched over me like a patron saint who from the age of 15 delicately led me to look at the sky. As a journalist I had the chance to travel the world and to cover competitions and gatherings of hot-air balloons, planes, Ulm, gliders and helicopters. And very often enjoying dual flights. An intense joy! But it is indeed the hot-air balloon that has conquered my heart since 1979. Some 2,000 flying hours later, and with so many students trained, I still enjoy floating aloft and sharing my passion. And finally I managed to combine with my desire to write, by scribing many pages on aeronautics.