La pandémie et l’aéronautique

La pandémie et l’aéronautique

La pandémie et l’aéronautique 150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 La pandémie et l’aéronautique

Selon les spécialistes, il y a un peu plus de 22.500 avions qui volent dans le monde. Soit à peu près 5000 en vol en même temps. Avant la pandémie, les compagnies aériennes estimaient que le besoin en avions neufs allait s’élever à plus de 40.000 dans les 20 prochaines années. Et c’est la Chine qui sera sans nul doute le plus grand acteur de développement.

Pour l’heure, les aéroports sont quasi déserts et une très grande partie des avions sont au sol. Ce qui n’a pas empêché la firme américaine Amazon de racheter, notamment à Delta Airlines, onze avions que l’entreprise transforme en cargos afin d’acheminer directement leurs produits. En dehors du développement des aéronefs, ce sont près de 500.000 pilotes qui vont avoir besoin d’être formés dans le monde entier. Et pour assurer la maintenance et l’entretien, des milliers de mécaniciens. 

Il faut ajouter que les constructeurs s’engagent véritablement sur de nouvelles technologies en matière de carburant (électricité et hydrogène) mais aussi sur les matériaux de construction.

Ce secteur actuellement en difficulté devrait connaître un déploiement extraordinaire dès la fin de la pandémie. C’est du moins ce à quoi s’attendent les spécialistes du secteur.


🇬🇧 The pandemic and aeronautics

According to specialists, there are a little more than 22,500 aircraft flying in the world. That’s about 5,000 in flight at the same time. Before the pandemic, the airlines estimated that the need for new aircraft would amount to more than 40,000 in the next 20 years. And China will undoubtedly be the biggest development player.

For the moment, airports are almost deserted and a very large part of the planes are on the ground. This has not prevented the American firm Amazon from buying, notably from Delta Airlines, eleven planes that the company transforms into cargo ships to transport their products directly. Apart from the development of the aircraft, nearly 500,000 pilots will need to be trained worldwide. And thousands of mechanics will be needed for maintenance and servicing. 

It should be added that manufacturers are making a real commitment to new fuel technologies (electricity and hydrogen) but also to new construction materials.

This sector, which is currently in difficulty, should see extraordinary deployment as soon as the pandemic is over. At least that’s what the sector’s specialists are expecting.