L’embellie de 2021 a fait du bien

L’embellie de 2021 a fait du bien

L’embellie de 2021 a fait du bien 150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 L’embellie de 2021 a fait du bien 

La situation pandémique qui demeure dans le monde a néanmoins permis l’organisation de grands événements, même avec de solides contraintes. Il en a été pour le Tour de France cycliste, pour les Jeux olympiques et toutes les grandes rencontres sportives. Concernant les montgolfières et plus généralement l’aviation et les grands meetings, il en a été de même. Heureusement pour Albuquerque (Etats Unis) qui fêtera ses 50 ans en 2022, mais aussi pour Bristol, pour les championnats d’Europe, la Gordon Bennett (avec deux français sur le podium). Et à priori au Mexique à Léon, l’édition devrait se dérouler en novembre. 

Succès après plus d’une année de disette, mais augmentation notable des frais pour accueillir le public et organiser les événements. Cet accroissement des charges entre Vigipirate et le Covid rend complexe l’organisation de grands événements qui demeurent fortement souhaités par le public. 


🇬🇧 The upturn in 2021 did some good 

The pandemic situation that remains in the world has nevertheless made it possible to organise major events, even under severe constraints. This was the case for the Tour de France cycling race, the Olympic Games and all the major sporting events. The same has been true for hot-air balloons and, more generally, for aviation and major meetings. Fortunately for Albuquerque (USA) which will celebrate its 50th anniversary in 2022, but also for Bristol, for the European Championships, the Gordon Bennett gas balloon race (with two Frenchmen on the podium). And in Mexico in Leon, the edition should take place in November. 

A success after more than a year of drought, but a notable increase in costs to welcome the public and organise the events. The increase in costs between Vigipirate and Covid makes it difficult to organise large events that are still highly desired by the public.