C’est dans un an le GEMAB

C’est dans un an le GEMAB

C’est dans un an le GEMAB 150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 C’est dans un an le GEMAB

On avait choisi un rythme de biennale (tous les deux ans) pour organiser le GEMAB. C’est à la fois trop court comme délai pour les organisateurs et trop long pour le public, les médias et les partenaires. Pourtant depuis 1989, cette régularité a donné toutes satisfactions. Et c’est chaque année impaire un émerveillement renouvelé. Le plus dur est de réinventer une nouvelle édition, tout en gardant son ADN de départ. Il apparaît donc que l’essentiel, c’est la rencontre entre les montgolfières qui prennent leur envol en masse et les publics. Des moments prodigieux que l’on partage en famille. Et pour faire attendre entre les vols du matin et ceux du soir, de nombreuses animations sont proposées. 

Mais c’est avant tout les envols de ballons qui fascinent et qui font accourir un public toujours plus nombreux sur l’aérodrome de Chambley. Voilà pourquoi en 2023 l’accent sera mis sur la mise en scène des envols en espérant que la météo sera notre complice. La pire année a été 2015 avec 8 vols sur 19 et la meilleure en 1995 avec 18 vols. Cela fera 240 ans que la montgolfière fascine et 30 ans qu’elle est devenue l’attraction principale de l’aérodrome de Chambley. Sur les terres du pionnier de la conquête des airs.


🇬🇧 The GEMAB is one year away

We had chosen a biennial rhythm (held every two years) to organize the GEMAB. This is both too short a period for the organizers and too long for the public, the media and the partners. However, since 1989, this regularity has given all satisfaction. And every odd year it is a renewed wonder. The hardest part is to reinvent a new edition, while keeping its original DNA. It appears that the essential is the meeting between the hot-air balloons which mass take off and the public. Wonderful moments that are shared with the family. And to make people wait between the morning and evening flights, many animations are proposed. 

But it is above all the balloon flights that fascinate and attract an ever-increasing number of visitors to the Chambley airfield. That is why in 2023 the emphasis will be put on the staging of the flights, hoping that the weather will be our accomplice. The worst year was 2015 with 8 flights out of 19 and the best in 1995 with 18 flights. It will be 240 years that the balloon fascinates and 30 years that it has become the main attraction of the Chambley airfield. On the land of the pioneer of the conquest of the air.