📰 Mon plus beau souvenir de pilote ?

16 Mai 2023

🇫🇷 Mon plus beau souvenir de pilote ?

Depuis 1979 où j’ai mis pour la première fois le pied dans une nacelle. En 1984 où je suis devenu pilote, puis instructeur, puis examinateur, j’ai cumulé plus de 2.000 heures de vol. J’ai dû participer à la formation de près de 90 élèves (hommes et femmes). J’ai volé aux Etats-Unis (beaucoup), en Russie, à Saint-Pétersbourg, en Allemagne, au Luxembourg, au Japon, en Belgique, en Angleterre, en Italie, bien entendu en France, en plaine, en montagne. J’ai effectué de nombreux vols de nuit en ballon à gaz et en montgolfière (au lever du jour). Il m’est arrivé de larguer des parachutistes, de faire des captifs. Je me suis posé dans une forêt sous la pluie, j’ai été pris dans des thermiques. En dehors de mon premier vol solo, où j’ai pu mesurer l’étrange sensation de n’être qu’un fétu de paille livré au vent, mes plus beaux souvenirs sont sans conteste, les vols où je sens que l’élève est enfin prêt à devenir pilote et qu’ainsi la tradition va se poursuivre et ainsi depuis 240 ans. Même si la réglementation est devenue draconienne, voler en montgolfière demeure un espace de liberté au plus près de la nature et des hommes. 


🇬🇧 My best memory as a pilot ?

Since 1979 when I first set foot in a basket. In 1984 when I became a pilot, then an instructor, then an examiner, I accumulated more than 2,000 hours of flight. I had to participate in the training of nearly 90 students (men and women). I flew in the United States (a lot), in Russia, in Saint Petersburg, in Germany, in Luxembourg, in Japan, in Belgium, in England, in Italy, of course in France, in the plains, in the mountains. I have made many night flights in gas balloons and hot air balloons (at daybreak). I sometimes dropped parachutists, I made tethered balloon exhibitions. I landed in a forest in the rain, I was caught in thermals. Apart from my first solo flight, where I was able to measure the strange sensation of being just a piece of straw left to the wind, my most beautiful memories are without a doubt the flights when I feel that the student is finally ready to become a pilot and that the tradition will continue and so it has for 240 years. Even if the regulations have become draconian, flying in a hot-air balloon remains a space of freedom close to nature and people.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *