8 avril 2021 : un bouleversement administratif dans l’aéronautique

8 avril 2021 : un bouleversement administratif dans l’aéronautique

8 avril 2021 : un bouleversement administratif dans l’aéronautique 150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 8 avril 2021 : un bouleversement administratif dans l’aéronautique

L’Europe, ah l’Europe ! Depuis quelques années, les modifications en profondeur sont légion dans le monde de l’aéronautique. A la fois dans le changement des fréquences (donc des appareils) radios, la modification des licences, de la formation. Mais cela touche également la construction, la maintenance, l’entretien des aéronefs. Une mise aux normes dans toute l’Europe, sans compter l’évolution des règles de sécurité et de navigation. Un véritable tsunami pour une aviation qui découvre qu’il va être nécessaire de passer autant de temps à voler qu’à remplir des formulaires garantissant la traçabilité de nos actions. Le 8 avril 2021 est le dernier couperet qui harmonisera toutes les licences de pilotes de l’aviation légère et sportive. Seuls épargnés les Ulm, qui quasi exception française, continuent de bénéficier de conditions particulièrement généreuses. Tant mieux pour eux. Il faudra quelques années pour intégrer tous les nouveaux acronymes qui se sont faits jour et pour faire évoluer les mentalités.


🇬🇧 April 8, 2021: an administrative upheaval in aeronautics

Europe, ah Europe! In recent years, in-depth changes have been legion in the world of aeronautics. Both in the change of radio frequencies (and therefore equipment), the modification of licenses, and training. But it also affects the construction, maintenance and servicing of aircraft. The need to comply with standards throughout Europe, not to mention the evolution of safety and navigation rules. A veritable tsunami for an aviation industry that is discovering that it will be necessary to spend as much time flying as it does filling out forms guaranteeing the traceability of our actions. April 8, 2021 is the last cut-off date that will harmonize all pilot licenses for light and sports aviation. Only the Ulm, which is almost the only French exception, will remain unaffected and continue to benefit from particularly generous conditions. Good for them. It will take a few years to integrate all the new acronyms that have emerged and to change mentalities.