Il s’en passe des choses dans l’Espace

Il s’en passe des choses dans l’Espace

Il s’en passe des choses dans l’Espace 150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 Il s’en passe des choses dans l’Espace

Après une longue diète d’une bonne dizaine d’années, la Chine, les États-Unis, l’Europe, la Russie, le Japon et l’Inde rivalisent désormais dans les progrès technologiques spatiaux. La Lune est, bien entendu, en ligne de mire, mais aussi Mars. Sans compter que les heures de l’ISS sont comptées et qu’il va bien falloir construire la future station. Un projet auquel s’attelle la Chine avec force, espérant atteindre ses objectifs pour 2025. 

Cette semaine, ce sont les Japonais qui nous surprennent en ramenant avec la sonde Hayabusa-2 des échantillons de roches et de poussières qui ont été prélevés sur l’astéroïde Ryugu (à 300 millions de kms de la Terre) en 2019. Cette dernière a été lancée il y a 6 ans pour connaître l’évolution du système solaire et notamment ce qui a permis la naissance de notre planète Terre. La sonde devra ainsi larguer son précieux colis au sud de l’Australie. Les éléments seront rapatriés au Japon et mis à la disposition de différentes agences. La sonde ne fera qu’un bref passage à proximité de la Terre pour repartir pour un nouveau périple de dix ans.


🇬🇧 Things are happening in Space

After a long diet of a good ten years, China, the United States, Europe, Russia, Japan and India are now competing in space technological progress. The Moon is, of course, in the line of sight, but also Mars. Not to mention the fact that the ISS is running out of time and the future station will have to be built. China is working hard on this project, hoping to achieve its objectives by 2025. 

This week, it is the Japanese who surprise us by bringing back with the Hayabusa-2 probe rock and dust samples that were taken from the Ryugu asteroid (300 million kilometres from Earth) in 2019. The latter was launched 6 years ago to learn about the evolution of the solar system and in particular what led to the birth of our planet Earth. The probe will thus have to jettison its precious parcel to the south of Australia. The items will be repatriated to Japan and made available to various agencies. The probe will only make a brief passage close to Earth before setting off on a new ten-year journey.