L’aéronautique hôte des médias et des RSN

L’aéronautique hôte des médias et des RSN

L’aéronautique hôte des médias et des RSN 150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 L’aéronautique hôte des médias et des RSN

Généralement les médias ouvrent leurs colonnes, leurs micros et caméras à l’aéronautique, à l’occasion d’accidents.  Depuis une dizaine de jours, ce sont les propos de la dame de Poitiers, ci-devant maire écologiste qui font la “Une” des médias. Son choix de diminuer les subventions attribuées à deux aéro-clubs n’est pas la cause de la ire du monde aérien, même si une partie de ces fonds était destinée à une association qui permet aux enfants handicapés de connaître les joies des airs. Non ce qui a frappé, c’est l’explication donnée affirmant qu’au 21ème siècle les enfants ne doivent plus rêver de l’aérien. De Jean-Loup Chrétien, cosmonaute français à Bernard Chabbert, célèbre chroniqueur des airs, en passant par le Secrétaire d’Etat aux Transports qui souhaite décerner la Légion d’Honneur aux deux présidents des aéro clubs concernés, la machine médiatique s’est mis en marche pour déplorer de tels propos. Loin de nous l’envie d’en rajouter après coup, simplement de réaffirmer que l’Aéronautique et l’Espace sont des secteurs qui innovent, permettent de relier l’humanité, et bien entendu continuent de faire rêver petits et grands. Il faut donc profiter de cet éclairage pour continuer à donner envie. 


🇬🇧 Aeronautics as a guest of the media and the social networks

Usually the media open their columns, their microphones and cameras to aeronautics, when accidents occur.  For the past ten days, the comments of the ecologist mayor of the city of Poitiers, have been making the headlines. Her choice to reduce the subsidies allocated to two aeroclubs is not the cause of the wrath of the aerial world, even if part of these funds were intended for an association which allows handicapped children to experience the joys of the air. No, what struck people was the explanation given that in the 21st century children should no longer dream of flying. From Jean-Loup Chrétien, a French cosmonaut, to Bernard Chabbert, a famous air columnist, to the Secretary of State for Transport, who wishes to award the Legion of Honour to the two presidents of the aeroclubs concerned, the media machine has been set in motion to deplore such remarks. Far be it from me to add to this afterwards, simply to reaffirm that Aeronautics and Space are sectors that innovate, allow humanity to be linked, and of course continue to inspire and make young and old dream. We must therefore take advantage of this spotlight to sustain enthusiasm for aerospace.