L’aviation et son pouvoir séducteur

L’aviation et son pouvoir séducteur

L’aviation et son pouvoir séducteur 150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 L’aviation et son pouvoir séducteur

Il y a quelques mois une élue de Poitiers disait que les petits garçons et les petites filles ne rêvaient plus d’aviation. Une drôle de sentence dans un pays qui a très largement contribué au développement de l’aviation. Et au vu de la folie qui a envahi le monde à la sortie de Top Gun : Maverick, c’est difficile à croire. Du festival de Cannes avec Thomas Pesquet aux côtés de Tom Cruise, survolés par la Patrouille de France, aux réseaux sociaux qui diffusent de nombreux reportages sur des pilotes de l’Armée de l’Air qui confient qu’il y a plus de 30 ans, ils ont été séduits par le premier Top Gun qui leur a donné l’envie de devenir pilotes. Comme tout le monde j’ai très envie de découvrir la nouvelle version après avoir vu au moins une dizaine de fois le premier. 

Merci au cinéma de raviver la flamme aéronautique. 


🇬🇧 Aviation and its seductive power

A few months ago, an elected representative of Poitiers said that little boys and girls no longer dreamed of flying. A strange sentence in a country that has largely contributed to the development of aviation. And considering the madness that invaded the world at the release of Top Gun: Maverick, it’s hard to believe. From the Cannes Film Festival with Thomas Pesquet alongside Tom Cruise, flown over by the Patrouille de France, to social networks broadcasting numerous reports on Air Force pilots who confide that more than 30 years ago, they were seduced by the first Top Gun which made them want to become pilots. Like everyone else, I’m eager to discover the new version after having seen the first one at least a dozen times. 

Thank you to the cinema for rekindling the aeronautical flame.