Un nouvel avenir pour les dirigeables ?

Un nouvel avenir pour les dirigeables ?

Un nouvel avenir pour les dirigeables ? 150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 Un nouvel avenir pour les dirigeables ?

C’est un serpent de mer. De manière régulière on annonce le retour des dirigeables. Pour le transport des charges lourdes, pour évoluer dans des sites inhospitaliers, pour le tourisme, la surveillance. On voit beaucoup de maquettes dans les magazines spécialisés, mais peu en vol. La récente décision des Canadiens de financer une recherche chez Flying Whales avec 55 millions de dollars canadiens annonce une nouvelle offensive dans ce domaine. Parmi les autres actionnaires on trouve la France, Aéroports de Paris, Air Liquide et la Principauté de Monaco. Les certifications sont prévues pour 2025 et 2026 avant un usage commercial. En dehors de cette annonce récente, il faut savoir que tous les pays réfléchissent à ce vaisseau de airs, qu’ils soient à l’hydrogène, à l’hélium, à l’électricité, la “saucisse” des airs n’a pas fini de faire parler d’elle.


🇬🇧 A new future for airships?

It is an old chestnut. The return of airships is regularly announced. For transporting heavy loads, for operating in harsh sites, for tourism and surveillance. We see many models in specialized magazines, but few in flight. The recent decision of the Canadians to finance research at Flying Whales with 55 million Canadian dollars announces a new offensive in this field. Other shareholders include France, Aéroports de Paris, Air Liquide and the Principality of Monaco. Certifications are planned for 2025 and 2026 before commercial use. Apart from this recent announcement, it should be noted that all countries are thinking about this air vessel, whether it is hydrogen, helium or electricity, the « sausage » of the air has not finished making news.