Les compétitions aéronautiques ne font pas la “Une” des journaux 

Les compétitions aéronautiques ne font pas la “Une” des journaux 

Les compétitions aéronautiques ne font pas la “Une” des journaux  150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 Les compétitions aéronautiques ne font pas la “Une” des journaux 

Dans les années 1980, l’UFFAS (l’Union des fédérations aéronautiques et sportives) qui est devenue le CNFAS regroupant les fédérations sportives comme l’aviation, les Ulm, la montgolfière, le planeur, le parachutisme, etc avait initié un développement médiatique. Neuf fédérations et 150.000 pratiquants évoluant dans le plus grand stade du monde : la 3è dimension : l’air. Ce sont les parachutistes et les planeurs qui étaient montés en pointe. Avec même des émissions spécifiques sur ces disciplines. Les montgolfières avec leurs volumes n’étaient pas en reste. Mais la difficulté principale a toujours été de rendre les compétitions compréhensibles par le grand public. Pourtant dans les domaines de la voltige aérienne, du parachutisme et du planeur, la France brille par ses résultats mondiaux. A titre d’exemple, la France vient de signer un triplé sur le podium aux championnats du monde avion de voltige 2022 à Leszno (Pologne). Aux championnats du monde de précision d’atterrissage et de voltige parachutisme, l’équipe de France en République Tchèque est revenue avec six médailles d’or, deux d’argent et quatre de bronze. Ce ne sont que deux exemples récents qui auraient mérité une médiatisation importante. Peut-être qu’un jour, si les planeurs et les parachutistes atteignent le statut de sport olympique, l’aviation légère et sportive redeviendra à la mode.


🇬🇧 Aeronautical competitions do not make the headlines 

In the 1980’s, the UFFAS (Union of Aeronautical and Sports French Federations) which became the CNFAS regrouping sports federations such as aviation, Ulm, hot air ballooning, gliding, parachuting, etc. had initiated a media development. Nine federations and 150,000 practitioners evolving in the largest stadium in the world: the 3rd dimension: the air. Parachutists and gliders were at the forefront. With even specific programs on these disciplines. The hot-air balloons with their volumes were not in rest. But the main difficulty has always been to make the competitions understandable by the general public. However, in the fields of aerobatics, parachuting and gliding, France shines by its world results. For example, France has just signed a triple podium at the World Aerobatic Championships 2022 in Leszno (Poland). At the world precision landing and aerobatic parachuting championships, the French team in the Czech Republic returned with six gold, two silver and four bronze medals. These are only two recent examples that would have deserved a larger media coverage. Maybe one day, if gliders and parachutists reach the status of Olympic sport, light aviation and sport will become fashionable again.