J’aime les buses

J’aime les buses

J’aime les buses 150 150 Le blog de Philippe Buron-Pilâtre

🇫🇷 J’aime les buses 

Les buses, un oiseau bien spécial que l’on trouve notamment sur certaines bases militaires pour éloigner les volatiles susceptibles d’entrer en collision avec les avions. Autour de la base depuis dix ans, je rencontre régulièrement un certain nombre de ces beaux spécimens, auxquels j’ai fini par donner des surnoms comme “aérobuse”, celle qui veille sur l’aérodrome. Récemment, lors d’un vol en montgolfière, je me suis fait attaquer par un de ces spécimens alors que je survolais à basse altitude une petite forêt. A plusieurs reprises, elle est arrivée en piqué à hauteur de la nacelle. Avais-je survolé son nid ? Était elle surprise par le brûleur. Toujours est-il qu’il a fallu remonter fissa pour échapper à sa mauvaise humeur. Cela ne m’a pas dégoûté de leur compagnie et je guette chaque matin sur la route la dizaine de spécimens qui m’honorent de leur présence. 


🇬🇧 I like buzzards

Buzzards are a very special bird that can be found on some military bases to keep away birds that might collide with planes. Around the base for ten years, I regularly meet a number of these beautiful specimens, to which I ended up giving nicknames like « aerobuse », the one that watches over the airfield. Recently, during a hot air balloon flight, I was attacked by one of these specimens while flying low over a small forest. On several occasions, it swooped down to the height of the basket. Had I flown over its nest? Was it surprised by the burner. Nevertheless, it was necessary to ride up quickly to escape its bad mood. That did not disgust me of their company and I watch each morning on the road the ten or so specimens which honor me with their presence.